Retour
 

Comptes-rendus des sorties 2003
Activités nocturnes aux flambeaux (Marchairuz), (samedi 18 janvier 2003)
Un joli succès (Jura Vaudois du 31 janvier 2003)

Le 18 janvier dernier au Marchairuz, la soirée des activités nocturnes du Ski-club de Gimel a remporté un grand succès.
Ce ne sont pas moins de 53 membres qui se sont réunis pour cette soirée. Ce n'était pas tous des skieurs mais au moins des affiliés dont un bon tiers d'enfants qui ont pu profiter de cette belle soirée d'hiver.
Elle s'est déroulée en trois temps. Premier tiers, ski, bob et luge sur les revers du Marchairuz et à Fontaine Froide. Deuxième partie, Hôtel du Marchairuz : fondues, croûtes au fromage ou autres spécialités. Dernière partie, luge et bob en bordure de la vieille route du col (en contrebas de l'actuelle) qu'éclairait toute une série de flambeaux, tandis que les skieurs, eux, pouvaient remonter toute la combe des Amburnex, tellement la nuit était magnifique, claire et étoilée.
Même si la température était basse, ce fut une belle soirée de bonne humeur, de défoulement et un immense bol d'air frais pour tous les âges. Merci aux organisateurs.
Naturellement, autre temps, on ne descend plus jusqu'à Gimel ou Saint-George avec les flambeaux...

Un vétéran
Week-end à ski de fond à La Lécherette (samedi et dimanche 8 et 9 février 2003)

Arrivée des familles plus ou moins rallongées dans l'après-midi selon les disponibilités. Le temps est grisonnant et la température mollissante. Neige de circonstance mais en suffisance.
Découverte du domaine skiable pour chacun en fonction des compétences et de l'âge des parents.
Cabert, en sportif solitaire, fonce vers le sommet voisin. Rencontre avec le Dahu expatrié. Retour en fanfare de Cabert qui manque de justesse un gentil Ratrac en train de dammer la piste avant la gelée nocturne.
Pendant ce temps, la famille Guignard se livre à de savants calculs pour loger tout son petit monde en vue d'une nuit calme et réparatrice: éloigner les cousins et rapprocher les amoureux. Résultat: après un copieux souper à 5h.95 du soir et après plusieurs tentatives infructueuses: premier couvre-feu pour les gamins à 10h. du soir.
Nuit d'un calme relatif et réveil en fanfare à 7h. pour les gamins. Déjeuner à 8h.-14 puis départ pour les pistes plus ou moins longues, plus ou moins alpines. Le soleil se met tranquillement de la partie. Les sportifs de la chaise longue se prélassent au soleil entre deux descentes en luge. Langues officielles du groupe: français et... espagnol.
11h.59 : dîner en commun avec café et plus, fort prolongé. Notre joyeuse équipée composée de vingt-trois adultes et quatorze enfants de deux à soixante ans quitte le chalet Bel Oiseau, situé stratégiquement au départ de toutes les pistes de fond, d'alpin, de luge, de bar, selon l'humeur et le moment. Retour bouchonnant ou crémant selon le versant utilisé, vignoble ou fromage.

Un tout grand merci pour l'organisation impeccable de la famille Guignard et... à l'année prochaine !... au même endroit, les 17 et 18 janvier 2004. Les inscriptions sont ouvertes.

Le Dahu de fond.
* * * * *
Concours - devinette : Comment séparer un chat de gouttières d'un chien de race ?
Réponse contre récompense à : Jean-Pierre Mignot, En Maréchon, 1188 St-George
Trophée du Marchairuz (9 mars 2003)

Réussite sur toute la ligne (Jura Vaudois du 14 mars 2003)

Et magnifique! C'est ainsi que l'on peut résumer cette journée de ski de fond qu'organisait pour la 33ème fois le Ski-club de Gimel.
La combe des Amburnex, en ce dimanche matin 9 mars offrait un enneigement de choix et dans un décor grandiose où le foncé des sapins tranchait avec l'étincellement de la neige et le grand bleu du ciel.
Réussite aussi du point de vue de la participation puisqu'il y avait 179 participants, soit 40 de plus que l'an passé. Tous ont apprécié les belles pistes de cette contrée préparées par le Centre nordique de la Vallée (merci au traçeur Yves Golay) et fignolées par J.-P. Mignot le vice-président du C.O.
Il faisait juste en dessous de 0° à Fontaine Froide lors des premiers départs à 8h30 pour un parcours qui est devenu un peu traditionnel depuis quelques années, passant par les chalets des Amburnex - Pré aux Veaux - Trois Chalets - Les Sèches - La Joux de Bière, soit 15 km, à faire deux fois pour le grand trophée.
Les courses furent très rapides, sur une neige gelée, plus douce en fin de matinée, avec une seule difficulté, la descente vers le chalet lausannois des Amburnex. Il n'y a pas eu d'accident cette année.
Actuellement il n'y a plus beaucoup d'"amateurs" pour faire ce genre de compétitions, ce sont presque tous des skieurs entraînés, pratiquant le style "skating" qui donne un formidable tempo à la course. Ceux qui pratiquent le "classique" sont l'exception maintenant, bravo à ces courageux que l'on ne trouve pas en tête du classement.
Cette année on a vu le retour de la Gendarmerie vaudoise et les skieurs du Jura français ont apporté un sérieux renfort et de jeunesse à la participation, spécialement avec le Ski-club de Saint-Laurent en Grandvaux ; nos amis du Ski-Club de Bex sont toujours nombreux avec leur champion Daniel Hediguer. Toujours fidèles aussi, la participation des Diablerets avec Michel Borghi qui a fait équipe avec un citoyen des Iles du Cap Vert. Bravo !
La course se fait aussi en famille, père et fils, papa maman. Notre président du Conseil communal Jean-Luc Bignens a fait équipe avec l'un de ses fils, à son arrivée au micro il s'est déclaré enchanté de cette course et a remercié tous les organisateurs et spécialement les traçeurs.
Naturellement les courses furent animées. Les skieurs se sont livrés à de belles empoignades et ce sont les équipes de Bex qui enlèvent les deux premières places du trophée hommes, parcourant les 30 km. En 1h19'27, soit deux minutes de mieux que les vainqueurs 2002; tandis que c'est une équipe française, de Saint-Laurent, qui gagne le trophée dames, digérant les 15 km en 50'27. Bravo aux vainqueurs ainsi qu'à tous les participants.
L'organisation de cette compétition, qui s'étale sur 15 km dans la nature, demande beaucoup de monde, environ 60-70 bénévoles, comprenant même des membres de la Municipalité, car il faut de nombreux contrôleurs, ravitailleurs, samaritaines, chronométreurs, équipe de bureau, transmission, etc. Tout a très bien fonctionné cette année encore, à la satisfaction des contrôleurs officiels et surtout des coureurs, tous enchantés de cette belle épreuve sportive.
En ce beau dimanche ensoleillé, les abords de la place de départ-arrivée étaient aménagés en lieu de pique-nique ; chacun en a profité, gratifié d'un soleil chaud en attendant les résultats des épreuves qu'a résumés le président du C.O. Laurent Guignard, après avoir remercié tous les participants à cette manifestation, coureurs, organisateurs et sponsors et donné rendez-vous à l'an prochain, le dimanche 14 mars.
Merci au Jura Vaudois qui depuis trente-trois ans a toujours été fidèle en nous réservant une place pour les résultats de cette épreuve dont voici les meilleurs et ceux des régionaux, de cette année.

Un vétéran skieur
Sortie de printemps   (14 juin 2003)

Sentier des Toblerones

Samedi 14 juin. Beau et très chaud. La Vernette : 9h15. Sylvette, chef de course pour cette journée, et sa famille attendent les éventuels participants à cette sortie. A 9h20 arrivent Laurent, sa femme, ses enfants et ... ses parents. 9h30 : le quart d'heure vaudois étant écoulé, on constate que la sortie sera en fait une journée familiale.
Départ pour Prangins, où nous laissons une voiture en attente, puis nous nous rendons à Begnins, d'où part notre marche. Il est 10h30.
Par un chemin en pente, nous rejoignons le " Sentier des Toblerones " qui est balisé de Bassins jusqu'au lac. C'est un parcours facile, presque entièrement en forêt, encadré à droite par la Serine et à gauche par les Toblerones. Vers Vich et Gland, quelques heureux propriétaires ont construit de belles villas dans la verdure et le calme. Dommage qu'à certains endroits l'espace entre les Toblerones serve à déposer gaZon, fleurs fanées, branches et autres détritus.
Vers midi, nous traversons la route de l'Etraz près de chez Waro et pensons à faire halte pour le pique-nique. C'est un peu plus bas que nous nous arrêtons. Il y a quelques troncs pour sièges, la rivière forme une petite mare où les enfants profitent de barboter. L'endroit est bien agréable et tranquille.
Puis nous continuons notre marche. Vers Gland, la Serine et la Promenthouse se rejoignent. Il y a une retenue d'eau et un peu plus bas une usine électrique qui fournit de l'électricité à huit villages.
Nous évoquons au passage l'utilité de ces constructions que sont les " Toblerones", forts ou " Villa Verte " et " Villa Rose ", où nos pères et grands-pères ont passé plusieurs mois de service militaire.
Nous retrouvons les voitures avec plaisir. Les enfants ont bien marché et se réjouissent d'aller se baigner au lac. La journée se termine à la place de Prangins où grand-papa offrir à chacun " la glace " bien méritée.
Nous avons eu du plaisir à découvrir ce parcours près de chez nous et que nous ne connaissions pas. Merci Sylvette.

Une participante - Josiane G.
 
Sortie des vétérans 
Week-end à vélo (30 et 31 août). Photos
Dans un climat de bonne humeur, les 21 participants (18 adultes et 3 enfants) se sont retrouvés au départ Place des bus de Gimel pour cette 6ème  édition du week-end à vélo.
A souligner tout d'abord les quelques nouveautés :
* Vu l'excédent d'entraînement 2002, seulement trois catégories de cyclistes ont été crées (les moins de 1 Km, les plus de 6000 Km et les autres) ;
* Un minibus-balai et une remorque spécialement conçue par Laurent, Reynald, Roger et Daniel pour transporter les vélos du tour.
Cette année la distance à parcourir était de 350 Km en deux jours, subdivisés en 15 étapes : Gimel, Mollendruz, Mouthe, Oye-et-Pallet, Mouthier Hte-Pierre, Scey-en-Varais (dîner), Fraisans, Dole (dormir), Arbois, Montrond, Doucier, Prénovel (dîner), Morbier, La Givrine, Gimel. 
7h15, les vélos et bagages chargés, la traditionnelle photo souvenir prise, les plus enthousiastes sont partis avec un quart d'heure de retard sous un ciel de plus en plus menaçant et froid. Grosse inquiétude ...allait-on devoir rouler sous la pluie ? Eh bien oui ! La pluie les a finalement rattrapés à hauteur du Mollendruz mais sans pour autant les décourager.
A chaque relais, le rituel chargement et déchargement des vélos, la formation du peloton, ravitaillement en eau, un Mars et ça repart, etc ...
Après le pique-nique, nous sommes repartis le ventre bien rempli de Scey-en-Varais avec une météo toujours médiocre. Finalement, en fin d'après-midi, nous sommes arrivés à Dole pour y passer la nuit dans une Auberge de Jeunesse. Une brève sortie en ville pour les uns, une nuit relativement courte pour d'autres, le lendemain les efforts du jour précédent se faisaient ressentir.
Nous avons roulé les étapes selon la feuille de route jusqu'à Prénovel, lieu du dîner. La météo était d'ailleurs devenue bien meilleure. Une surprise nous attendait ici : Martine et Jörg, venus à vélo depuis Gimel. Ils n'avaient pas pu partir avec nous et avaient donc décidé de nous rejoindre dimanche.
Le ventre à nouveau bien rempli, direction La Givrine et Gimel. Une autre surprise de taille nous a à tous fait plaisir,  le goûter organisé par Murielle Bignens et Josiane Guignard sur les hauts de Burtigny
Finalement, nous sommes tous arrivés sains et saufs aux alentours des 18h00 à Gimel. A noter tout de même une crevaison, une dynamo fatiguée et une vis perdue.
En résumé, ce fut un plaisant week-end comme chaque année, malgré les caprices météo!
Un grand merci à Reynald et à ses collaborateurs et ....
A l'année prochaine.
Edgar
Sortie d’automne à la Dent-de-Vaulion (28 septembre 2003)

Malgré les doutes des membres originaires du bassin méditerranéen, notre sortie d'automne a bien eu lieu. En effet, il faudra bien à la fin que nous nous habituions aux fréquentes pluies ou intempéries qui animent les sorties du Ski-Club.
Bref, malgré la pluie, la balade s'est bien déroulée et, bien que notre G.O. ait choisi une promenade adaptée aux enfants, il m'est difficile de constater que mes enfants sont arrivés en haut bien avant moi (il ne fait pas bon vieillir avec des petits monstres qui se moquent de leur maman qui arrive après eux) ... Dans tous les cas, chapeau à nos petits lutins, car en moins d'une heure, tout le monde était en haut, même Axel, le benjamin du groupe (la relève du Ski-Club est donc bien assurée !)
Bravo à tous les participants, fort nombreux (env. 40 personnes) qui, malgré le temps détestable sont venus au rendez-vous; je ne citerai pas le mari pantouflard qui préfère envoyer seule sa femme se faire tremper, ni la famille Marco qui, au lieu de se faire mouiller comme nous à la montée, a passé une partie de la matinée à sauver des poissons rouges, souffrants de voir leur aquarium se vider dangereusement par des joints plus si étanches que cela.

Merci au Club de sa générosité et à mon beauf pour l'organisation de la journée.

Maite
Petite remarque pour le comité:  Une petite "mégote" du groupe m'a quand même suggéré discrètement au coin de l'oreille, que dans les écoles, quand ils organisent une course, ils prévoient toujours une date de renvoi, alors... à  bon entendeur, SALUT
Haut de la page